Tote bag

Sacs cabas réutilisables et accessoires

La fin du plastique dans le monde de l’emballage et particulièrement des sacs a redonné vie à bon nombre d’anciens concepts. Et parmi eux, le sac cabas. Bien plus qu’une simple alternative au plastique pour faire vos courses et transporter vos affaires, le sac cabas est devenu un accessoire de style.

Mais il ne faut pas refaire les erreurs du passé et s’orienter vers un sac cabas qui soit écologique et recyclable, pour un impact environnemental le plus limité. Et pour ne pas déplaire, le sac cabas est particulièrement facile à personnaliser, que ce soit en termes de matériaux, de coloris ou de formes.

Et parmi les différents sacs cabas, nous vous proposons une grande gamme de produits, regroupés selon deux catégories :

La fin du plastique

Le plastique a été sans conteste la grande innovation du 20è siècle et son usage a explosé, sous diverses formes. Sa grande polyvalence en a fait un inconditionnel dans le monde de l’emballage et particulièrement des sacs.

Mais malheureusement, sur le long terme, le plastique s’est avéré être un désastre écologique. On a tous en tête la pollution qu’il engendre, que ce soit sur terre ou en mer. Mais surtout, c’est la question de son recyclage qui pose problème, difficile à mettre en œuvre.

Le principal problème du plastique est sa difficulté à se dégrader. Il lui faut plusieurs centaines d’années avant de disparaitre. Sa lente dégradation couplée à sa prolifération, représentent donc un désastre écologique, impactant grandement la faune et la flore.

De plus, lorsqu’ils se dégradent, le plastique n’est pas assimilable par les micro-organismes. Il se transforme en particules de plus en plus fines qui, une fois ingérées, deviennent toxiques. A forte dose, elles nuisent à la santé et deviennent des perturbateurs endocriniens.

Il était donc indispensable de passer à l’action et de trouver de nouvelles solutions, avec de nouveaux matériaux.

Le polypropylène (PP) tissé et non tissé

Le polypropylène (PP) ou polypropène est une résine thermoplastique obtenue par polymérisation. Il s’agit d’une forme de plastique dite « biosourcée » ou « biodégradable », permettant d’atténuer l’impact écologique et environnemental.

Aujourd’hui, le polypropylène est recyclable et peut être recyclé plusieurs fois avant d’atteindre sa fin de vie. Et cette faculté à pouvoir être réutilisé et recyclé de nombreuses fois permet de réduire son impact environnemental.

Mais surtout, le polypropylène tissé ou non tissé est un matériau très résistant. Il permet donc la confection de sacs et cabas solides, qui peuvent être utilisés durant plusieurs années. Il est de plus résistant aux chocs et aux graisses et a des propriétés antibactériennes.

Polyester, PET et rPET

Toujours dans la même catégorie, on retrouve le polyester. C’est un matériau qui est fabriqué à partir de polyéthylène téréphtalate (PET), qui a la particularité d’être souple et très résistant. Mais il est possible d’aller encore plus loin, car le polyester peut être recyclé.

Et cela nous permet de rebondir sur le rPET, qui n’est autre que le polyester recyclé. Le rPET est fabriqué à partir de bouteilles plastiques récupérées, mais également à partir de chutes de production textile ou de vêtements usagés. C’est donc une démarche écologique qui permet de donner une seconde vie à un matériau qui n’est pas biodégradable.

En plus d’être un matériau très résistant, le rPET nécessite 59% moins d’énergie pour être produit que le polyester ordinaire. Là encore, c’est un impact environnemental non négligeable.

Le coton biologique

Là encore, le coton est souvent décrié pour son utilisation, avec une consommation d’eau lors de la fabrication de vêtements ou d’emballages. Mais là encore, il existe des alternatives, et notamment le coton biologique.

Connaissant l’impact environnemental du coton conventionnel, il est possible de mettre en œuvre des process beaucoup plus écologiques. Le coton biologique est plus résistant et beaucoup plus respectueux de l’environnement.

En effet, aucun pesticide ou engrais chimiques ne sont utilisés, et le coton biologique permet d’économiser de l’eau par rapport au coton conventionnel. L’idée est de garder toutes les qualités du coton, tout en ayant un usage beaucoup plus éco responsable.

Le jute

C’est le grand retour en force du jute dans le domaine de l’emballage et plus particulièrement du sac. Longtemps lié au domaine agricole, le jute n’avait pas une bonne réputation. Mais la grande résistance de cette matière et sa prédisposition pour la culture biologique l’ont remis sous le feu des projecteurs.

Le jute est aujourd’hui la deuxième fibre naturelle la plus produite au monde. Elle a l’avantage de ne pas nécessiter d’engrais et de pesticides. Mais ce n’est pas tout, le jute est totalement biodégradable et recyclable.

De plus, le juste est une fibre très résistante, respirant et très confortable à porter. Enfin, dernier avantage, le jute est un produit 100% naturel qui est capable d’absorber le dioxyde de carbone et de libérer de l’oxygène lors de sa production.

Le kraft

Le papier kraft n’est plus à présenter tant sa présence devient de plus en plus grande dans le monde de l’emballage. Facilement reconnaissable à sa couleur brune, le kraft est un papier écologique qui est issu du mélange de pâte à papier et de bois.

La principale qualité du papier kraft est sa grande résistance. De plus, sa facilité de fabrication en fait un matériau de premier choix pour la conception et la fabrication de sacs. Il est, de plus, recyclable, biodégradable et compostable. Difficile de trouver plus durable que le papier kraft pour fabriquer un sac cabas.


to top